Phénylpiracétam

Il a été démontré que le phénylpiracétam stimule la vigilance, la cognition, la clarté, la concentration, l’apprentissage et la mémoire, procure un effet stimulant et réduit les symptômes de dépression et d’anxiété

Points clés à retenir

  1. Le phénylpiracétam est un puissant nootropique soluble dans l’eau qui améliore la cognition, la mémoire, la concentration, l’apprentissage et l’endurance physique, avec un effet stimulant.

  2. Il est 20 à 60 fois plus puissant que Piracetam en raison de l’ajout d’un groupe phényle, ce qui augmente sa biodisponibilité et sa capacité à traverser la barrière hémato-encéphalique.

  3. Le phénylpiracétam est interdit dans les sports professionnels en raison de ses propriétés améliorant les performances, notamment l’amélioration des performances sportives et de la résistance au froid.

  4. Il a des applications cliniques comme traitement de l’épilepsie et est utilisé comme médicament d’ordonnance en Russie et dans les pays d’Europe de l’Est.

  5. La posologie recommandée pour le phénylpiracétam est de 100 mg 2 fois par jour.

Phénylpiracétam ((R,S)-2-(2-oxo-4-phénylpyrrolidin-1-yl) acétamide, Phenotropil, Fenotropil, Carphedon, Fonturacétam) est un nootropique soluble dans l’eau de la classe des composés racétam.

Le phénylpiracétam a été créé en ajoutant un groupe phényle au Piracetam par des scientifiques russes en 1983. Il a été développé comme nootropique pour stimuler la cognition et améliorer l’endurance physique.

Il s’avère que le phénylpiracétam est très efficace pour améliorer les performances sportives. Il procure des effets stimulants importants et vous aide à résister au froid. Menant à une interdiction par le Agence mondiale antidopage de l’utilisation par les athlètes des Jeux olympiques et d’autres sports professionnels.Le phénypiracétam interdit aux Jeux olympiques

Le cycliste russe Anton Reshetnikov a été suspendu en 2007 pour 2 ans de l’Union Cycliste Internationale pour avoir utilisé Carphédon. Un an plus tôt (2006), l’athlète olympique russe Olga Pyleleva a perdu son métal argenté pour avoir utilisé Carphedon.

Carphédon est un nom de marque pour Phénylpiracétam. L’ajout d’un groupe phényle au piracétam augmente la biodisponibilité du phénylpiracétam. Il traverse facilement la barrière hémato-encéphalique et est considéré comme 20 à 60 fois plus puissant que Piracétam.

Les neurohackers rapportent que le phénylpiracétam améliore la vigilance, la concentration, la mémoire et l’apprentissage. Il réduit le brouillard cérébral. Et il fournit l’endurance physique et la tolérance au froid tout en luttant contre la fatigue physique et mentale.

Le phénylpiracétam aide :

  • Prévenir l’anxiété et la peur : Le phénylpiracétam aide à réduire les symptômes d’anxiété et de peur. Contrairement aux anxiolytiques et antidépresseurs populaires sur ordonnance, le phénylpiracétam n’a pas d’action sédative ni d’autres effets secondaires indésirables associés à ces médicaments.
  • Neurorécepteurs: Le phénylpiracétam augmente la densité de acétylcholine (ACh), NMDA, GABA et dopamine récepteurs dans le cerveau. Plus de récepteurs signifie plus de sites de liaison pour les neurotransmetteurs qui affectent la formation de la mémoire, la cognition, le sommeil et l’humeur.
  • Circulation cérébrale: Le phénylpiracétam augmente le flux sanguin dans le cerveau. En tant que dérivé du Piracetam, ce nootropique a le même mécanisme d’action en ce qui concerne le flux sanguin. Il supprime la constriction des vaisseaux sanguins permettant une circulation plus libre du sang. Plus d’oxygène et de nutriments parviennent aux cellules cérébrales, ce qui stimule la vigilance, la cognition, la concentration et l’humeur.

Aperçu

Phénylpiracétam (((R,S)-2-(2-oxo-4-phénylpyrrolidin-1-yl)acétamide) a été créé en ajoutant un groupe phényle au Piracetam nootropique original.

Structure chimique du phénylpiracétam
Phénylpiracétam

Des chimistes russes ont synthétisé le phénylpiracétam en 1983 pour améliorer les performances physiques et mentales des astronautes pendant les vols spatiaux. Il est actuellement utilisé par les cosmonautes russes sur la Station spatiale internationale.

Le phénylpiracétam combat fatigue physique et mentale. Il améliore mémoire, humeur et se concentrer. Il facilite apprentissage et rétention, réduit le brouillard cérébralaugmente vigilance et booste endurance physique et tolérance au froid.

Le phénylpiracétam est également un traitement efficace pour épilepsie. Cette condition débilitante est causée par des surtensions soudaines d’activité électrique dans le cerveau. Cette perturbation temporaire des systèmes de messagerie entre les cellules cérébrales peut provoquer une crise. La fonction cérébrale normale est interrompue ou mélangée. C’est là qu’intervient le phénylpiracétam.

Il a été démontré dans des études animales que le phénylpiracétam affecte Alpha et Bêta les ondes cérébrales. Les scientifiques n’ont pas tout à fait compris pourquoi cela fonctionne, mais le phénylpiracétam a une action « anti-convulsive » dans le cerveau. Ils ont conclu après un essai clinique, « Le phénotropil a réduit la fréquence des crises et amélioré la fonction cognitive en l’absence d’anomalies épileptiformes de l’EEG.”

Le phénylpiracétam est vendu sur ordonnance en Russie et dans plusieurs pays d’Europe de l’Est. Aux États-Unis, le phénylpiracétam est vendu comme produit non réglementé OTC composé de recherche.

Le phénylpiracétam agit comme un stimulant

Comment fonctionne le phénylpiracétam dans le cerveau ?

Le phénylpiracétam améliore la santé et le fonctionnement du cerveau de plusieurs manières. Mais deux se démarquent particulièrement.

  1. Phénylpiracétam comme stimulant. Le phénylpiracétam augmente la densité de neurorécepteurs. Des études ont montré qu’il augmente la densité de acétylcholine (ACh), dopamine, GABAet NMDA récepteurs. Cela se traduit par plus de récepteurs pour chacun de ces neurotransmetteurs importants pour se lier et augmenter leur efficacité.

L’augmentation de la densité des neurorécepteurs explique probablement les propriétés stimulantes du phénylpiracétam. Semblable au Ritalin ou à l’Adderall, ce nootropique augmente l’efficacité de la dopamine dans votre cerveau. Augmenter la vigilance, la capacité de prise de décision et la cognition.

Mais contrairement aux stimulants comme le Ritalin et l’Adderall, le phénylpiracétam n’a pas d’effets secondaires de type stimulant. Vous ne devriez pas ressentir de fatigue, de rythme cardiaque rapide, de diminution de l’appétit ou d’irritabilité. Au contraire, vous ressentirez une endurance accrue, aurez plus d’endurance physique et deviendrez plus intelligent.

N’essayez pas d’utiliser le phénylpiracétam si vous envisagez d’être un athlète olympique. Il a été interdit il y a plusieurs années car il est trop efficace pour être utilisé dans les sports professionnels. Nous ne voulons pas d’un avantage injuste maintenant, n’est-ce pas ?

  1. Le phénylpiracétam diminue l’anxiété et la dépression. Pour des raisons similaires à la façon dont le phénylpiracétam agit comme stimulant, il peut également apprivoiser les symptômes d’anxiété et de dépression. Des études animales montrent qu’il augmente la densité des récepteurs pour acétylcholine (ACh), GABA et Récepteurs NMDA.

Cette augmentation des sites récepteurs pour GABA, choline et glutamate affecte les niveaux des neurotransmetteurs calmants GABA et de la sérotonine dans votre cerveau. Des études menées en Russie sur des rats Wistar montrent que le phénylpiracétam inonde votre cerveau des substances neurochimiques dont vous avez besoin pour vous détendre.

Comment les choses tournent mal

À mesure que nous vieillissons, la chimie de notre cerveau et notre métabolisme changent. Et il semble que ces changements affectent des personnes de plus en plus jeunes.

↓ Le rappel, le temps de réaction et la capacité d’apprentissage diminuentLe phénylpiracétam stimule la cognition

↓ Les niveaux de neurotransmetteurs diminuent

↓ La densité des récepteurs ACh, GABA et NMDA et la dopamine diminuent

↓ Les niveaux d’acétylcholine diminuent

↓ Le débit sanguin cérébral diminue

↓ Endurance et baisse d’endurance

Tous ces changements contribuent au déclin cognitif lié à l’âge. Les premiers signes de ces effets peuvent être observés dans une mauvaise prise de décision, des difficultés d’apprentissage et même le rappel de choses simples comme un rendez-vous important.

Mais même si vous n’êtes pas préoccupé par les signes du vieillissement, le phénylpiracétam peut vous aider.

Avantages du phénylpiracétam

Le phénylpiracétam est hautement biodisponible lorsqu’il est utilisé comme nootropique. Une fois digéré, il est rapidement absorbé et traverse le barrière hémato-encéphalique.Le phénylpiracétam améliore les performances physiques

Le phénylpiracétam module neurorécepteurs. Il a été démontré qu’il augmente la densité des récepteurs pour GABA, NMDA, dopamine et acétylcholine.

Plus de neurorécepteurs permettent à plus de chaque neurotransmetteur de se lier aux neurones. Et affectent la vigilance, la cognition, la mémoire, le rappel et l’humeur.

Le phénylpiracétam a un effet positif sur les performances physiques en augmentant l’endurance et en réduisant la fatigue physique et mentale. En fait, ces effets sont si puissants que le phénylpiracétam a été banni des sports professionnels par la Agence mondiale antidopage.

Il a été démontré que le phénylpiracétam agit comme un stimulant. Mais contrairement aux médicaments pharmaceutiques, il n’affecte pas votre système cardiovasculaire ou respiratoire. Et n’a pas les effets secondaires de la nervosité, de l’agitation ou de l’irritabilité comme les stimulants réguliers.

Le phénylpiracétam est également connu pour augmenter votre seuil de tolérance au froid.

Comment fonctionne le phénylpiracétam sentir?

Le phénylpiracétam améliore la concentration et la motivationDe nombreux neurohackers disent que le phénylpiracétam est le nootropique le plus puissant qu’ils aient jamais connu. Il est hautement biodisponible et vous ressentez les effets dans les 30 minutes suivant sa prise.

Les utilisateurs de phénylpiracétam disent qu’il augmente la concentration, la motivation, la mémoire, l’endurance physique et la tolérance au froid. L’apprentissage est plus rapide et le stress est réduit.

Les gens rapportent que l’apprentissage et le traitement des informations deviennent plus faciles avec le phénylpiracétam. Vous ne relisez pas des phrases et des paragraphes en essayant de les comprendre.

La mémoire à court et à long terme s’améliore. Les habiletés motrices s’améliorent pour que vous tapiez plus vite et avec plus de précision.

Ceux qui souffrent de dépression signalent une diminution des symptômes dépressifs. Plus de confiance aide dans les situations sociales et les conversations sont plus faciles.

La productivité augmente et vous adoptez une mentalité de « faites-le ». La procrastination appartient au passé.

Le phénylpiracétam est un supplément de pré-entraînement populaire. Il augmente votre endurance et réduit la fatigue physique et mentale. Et si vous faites partie des malheureux qui vivent dans un climat froid, vous constaterez que votre tolérance au froid est meilleure.

Le phénypiracétam améliore la tolérance au froid

Phénylpiracétam Pharmacologie clinique et recherche

Le phénylpiracétam a été développé en Russie en 1983. Et la majorité des recherches effectuées avec ce nootropique ont été menées en Russie. Publié dans des revues médicales russes en russe.

Nous avons donc des données d’essais cliniques limitées sur lesquelles nous baser. Et comme beaucoup de nootropiques, nous nous appuyons sur les avis des utilisateurs nootropiques. Voici deux exemples d’essais cliniques que nous avons pu trouver et qui ont été traduits en anglais. Et publié dans les bases de données médicales occidentales.

Le phénylpiracétam améliore la cognition

Une étude réalisée par des chercheurs russes a étudié les effets du phénylpiracétam sur la cognition. 99 adultes âgés de 40 à 60 ans souffrant de déficits cognitifs dus à une intervention chirurgicale ou à un traumatisme cérébral ont été inclus dans cette étude.

Les volontaires ont reçu 200 mg de phénylpiracétam par jour pendant 30 jours. Les chercheurs ont découvert que ceux qui utilisaient le nootropique montraient une amélioration significative de la coordination motrice, une fonction cérébrale plus élevée, la mémoire, l’attention et le comptage. Et une réduction de l’anxiété et de la dépression.

Le phénylpiracétam stimule la circulation cérébrale

Des chercheurs de Moscou ont recruté 400 patients souffrant d’AVC ischémique. Il s’agit du type d’accident vasculaire cérébral le plus courant, où les vaisseaux sanguins transportant le sang vers le cerveau sont bloqués par un caillot sanguin.

La moitié du groupe a reçu 400 mg de phénylpiracétam par jour pendant un an. Le groupe témoin a reçu un placebo.

L’équipe de recherche a constaté que le groupe qui a reçu du phénylpiracétam a connu une restauration significative des fonctions cognitives et a repris ses activités quotidiennes. Bien mieux que le groupe témoin qui a pris un placebo.

Posologie recommandée de phénylpiracétam

La posologie recommandée de phénylpiracétam est de 100 mg deux fois par jour. Une dose de phénylpiracétam le matin et une en début d’après-midi.

N’utilisez pas de phénylpiracétam plus tard dans la journée car son effet stimulant peut provoquer de l’insomnie.

Vous pouvez développer une tolérance au phénylpiracétam, alors pensez à ne le prendre que les jours où vous avez besoin de plus de concentration. Ou essayez de le faire rouler une semaine et une semaine de repos.

Effets secondaires du phénylpiracétam

Le phénylpiracétam est non toxique. Il est donc considéré comme bien toléré et sûr.

Comme beaucoup de racétams, le phénylpiracétam peut provoquer des maux de tête car il stimule l’utilisation de acétylcholine dans votre cerveau. Les suppléments de choline comme GPC Alpha ou CDP-Choline peut vous aider à éviter cet effet secondaire.

Selon une étude animale, Phénylpiracétam a été signalé à réduire le gain de poids corporel par une quantité significative chez les rats obèses. Cependant, comme les récepteurs des neurotransmetteurs du cerveau du rat diffèrent de ceux des humains, il est impossible de dire avec certitude si Phénylpiracétam a des avantages métaboliques similaires chez l’homme à l’heure actuelle.

La tolérance est un problème avec Phénylpiracétam et se construit assez rapidement. Les dosages couramment rapportés se situent à environ 12 fois celui de Noopept. Il perdra bientôt ses effets s’il est utilisé en excès. Essayez donc d’utiliser Phénylpiracétam uniquement lorsque vous avez besoin de performances cognitives supplémentaires ou avant un entraînement. Ou essayez de le faire fonctionner une semaine et une semaine de congé pour éviter la tolérance.

De nombreux neurohackers trouvent que l’empilement de Phenylpiracetam avec un supplément de choline renforce encore plus l’effet avec une mémoire et une cognition améliorées. Et cela est soutenu dans plusieurs études de recherche.

Où acheter Phénylpiracétam

Le phénylpiracétam est vendu sous forme de comprimés, de capsules et de poudre. Les comprimés et les gélules contiennent généralement 100 mg chacun.

Vous pouvez actuellement acheter Phénylpiracétam depuis Nootropique cosmique – Phénylpiracétam. La société vend des marques et des formes brevetées de nombreux racétams et est fortement recommandée.

Recommandation d’experts nootropiques

Phénylpiracétam 100 mg 2 fois par jour

Je recommande d’utiliser Phénylpiracétam comme supplément nootropique.

Ton corps ne fait pas fabriquer du phénylpiracétam seul. Donc, pour obtenir ses avantages, vous devez le prendre en complément.

Le phénylpiracétam est particulièrement utile pour les personnes souffrant de TDAH ou brouillard cérébral. Ce nootropique a un effet stimulant similaire à celui des stimulants pharmaceutiques. Mais sans les effets secondaires de l’augmentation du rythme cardiaque, de l’irritabilité et de l’agitation.

Le phénylpiracétam peut améliorer les performances sportives. Il a été démontré qu’il améliore les performances physiques, augmente l’endurance et l’endurance. Et offre même une résistance au froid.

Le phénylpiracétam est également particulièrement utile aux étudiants et aux cadres qui souhaitent stimuler la fonction mentale, notamment vigilance, cognition, clarté, se concentrer, apprentissage et mémoire. Ce nootropique a aussi anti-dépresseur et anti-stress avantages.

Des études ont montré que le phénylpiracétam peut être efficace pour soulager la fréquence des crises d’épilepsie chez les personnes souffrant d’épilepsie. Il complète même certains médicaments contre l’épilepsie.

Vous devez utiliser Phenylpiracetam avec un bon supplément de choline comme GPC Alpha ou CDP-Choline. Il aide à augmenter l’efficacité des neurones acétylcholineexige donc la présence de plus de choline dans votre cerveau.

Vous pouvez augmenter en toute sécurité l’apport quotidien de phénylpiracétam à 400 mg. Mais sachez que la tolérance aux effets de ce nootropique se construit rapidement. Nous vous recommandons donc d’utiliser le phénylpiracétam uniquement les jours où vous avez besoin d’une capacité cognitive supplémentaire. Ou faites un cycle d’utilisation de ce nootropique une semaine et une semaine de congé.

Vous pouvez actuellement acheter Phénylpiracétam depuis Nootropique cosmique – Phénylpiracétam. La société vend des marques et des formes brevetées de nombreux racétams et est fortement recommandée.